Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Une promenade en montgolfière

    Je ne suis pas un lève-tôt. Mais la semaine dernière, je me suis pourtant levé aux aurores. Il faut dire que les circonstances étaient un peu spéciales. Ce jour-là, j'allais en effet réaliser une expérience peu commune : j'allais effectuer un vol en montgolfière à Reims. Après m'être réveillé avec une bonne douche froide, je suis allé au point de rendez-vous pour cette promenade un peu particulière. Une montgolfière est un moyen de transport assez particulier, car soumis aux caprices du vent. Dès que le soleil pointe le bout de son nez, il chauffe l'atmosphère et amène du coup des courants d'air. Pour les éviter, les montgolfières ne volent donc qu'au lever et au coucher du soleil. J'aurais bien pris la seconde option, mais il semble qu'elle soit un peu plus demandée que le vol au petit matin. ^^ Bref, une fois sur place, nous avons aidé à décharger la nacelle, laissé l'aérostier mettre les trucs techniques en place, puis avons rejoint la nacelle quand tout a été prêt. Un vol en montgolfière, c'est vraiment un moyen de transport incroyablement paisible : nous nous sommes élevés dans les airs tellement doucement que je ne m'en suis pas aperçu tout de suite. A un moment, j'ai simplement regardé vers le sol et me suis aperçu que nous avions quitté la terre. Je n'avais rien senti ! La nacelle a continué à monter, et nous avons bientôt été à 300 mètres d'altitude. Le vent nous portait paisiblement en direction de l'est, à une vitesse de croisière de 11 km/h (oui, la montgolfière, c'est rustique, mais ça n'empêche pas d'avoir un compteur de vitesse). La brume matinale se dissipait lentement, et seuls certains immeubles émergeaient de ce voile blanc. J'étais aux anges : j'avais rarement vu un spectacle aussi sublime. Progressivement, le brouillard s'est dispersé et le paysage est apparu comme si quelqu'un avait tiré un rideau. C'était tellement magnifique que personne ne pipait mot. A bord, seul le brûleur interrompait de temps à autre ce calme olympien. Parfois, des gens nous saluaient et nous interpelaient depuis leur fenêtre, mais la plupart du temps, le silence était total. Une heure plus tard, notre aérostier a finalement cherché un champ pour atterrir. Là aussi, l'atterrissage s'est fait tout en douceur. Si je n'avais pas regardé, je ne m'en serais sans doute pas rendu compte. Tout le monde à bord était aux anges, et je dois dire que j'étais comme eux. J'ai rarement fait une promenade aussi magnifique. Si l'aventure vous tente, voilà le site par lequel je suis passé pour ce vol en montgolfière. Le mien s'est déroulé à Reims, mais ils en font un peu partout ailleurs. Retrouvez plus d'informations sur l'organisateur de cette expérience de ce vol en montgolfière.